Home / Blog /

Trois heures au cœur de la ville

Posté sur 05 mars 2020 de Bologna Welcome

Le voyage à la découverte de Bologne commence par la fontaine duNeptune, l’un des symboles de la ville, œuvre du sculpteur flamand Giambologna, et par la Bibliothèque Salaborsa qui, avec sa riche collection multimédia, est devenue le point de rencontre le plus fréquenté par les bolognais. À l’intérieur, en plus, le sol en cristal permet apercevoir les restes romains de la ville au-dessous.

Ensuite, on continue avec Piazza Maggiore,  simplement dite « la place » par les citoyens, sur laquelle donnent aussi bien le Palais D’Accursio, siège de la Municipalité et des Collections Municipales d’Art, que la basilique de San Petronio, à l’intérieur de laquelle on préserve le cadran solaire le plus grand au monde. Sous le voltone del Podestà (une double arcade ouverte) les visiteurs seront impressionnés par un effet acoustique très particulier: si on murmure quelque chose contre l’un des quatre angles de l’arcade, ceux qui se trouvent de l’autre côté seront parfaitement capables de l’entendre.   

En parcourant Via l’Archiginnasio, on trouve d’abord le Musée Civique Archéologique, dont la section Egyptienne est l’une des collections les plus importantes à l’échelle internationale, et puis le Palais de l’Archiginnasio, siège de l’originaire Université la plus ancienne d’Occident, fondée en 1088. À quelques pas de distance on peut admirer l’église de San Domenico, à l’intérieur de laquelle on préserve l’arche en marbre avec les dépouilles du Saint, enrichie par des sculptures de Nicolò Pisano, Nicolò dell’Arca et d’un jeune Michelangelo.

Tour à tour, on peut se promener le long des petites ruelles de l’ancien marché de la ville, le Quadrilatero et puis poursuivre vers Piazza SantoStefano et ses sept églises. À travers les petites cours de Corte Isolani, on arrive sur Strada Maggiore dont on peut contempler les Tours Jumelles (Due Torri), Asinelli et Garisenda, les plus hautes parmi les vingt tours survivantes de l’ancienne ville médiévale, qui à l’époque en comptait plus de cent.

À partir des Tour Jumelles on se dirige vers Via Zamboni, la rue universitaire par excellence, qui abrite non seulement les différents départements académiques et les célèbres musées de l’Université, mais aussi l’historique Théâtre Municipal en Piazza Verdi. En suivant Via Indipendenza, on peut découvrir un côté méconnu de Bologne, celui des eaux qui s’écoulent au sous-sol et qui remontent dans le canaux: pour des vues pittoresques sur Bologne et ses eaux cachées, regardez par la petite fenêtre de Via Piella.

Pour finir, en revenant dans la place, on parcourt Via Indipendenza, la grande rue du shopping citoyen. 

Bulletin d'informations

abonnez-vous à notre bulletin d'informations pour rester à jour avec tous nos évènements et nos offres 

abonnez-vous